2- Le chien vieillissant - Comment bien l’accompagner?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Pour bien accompagner votre chien quand il vieillit :
BIENVEILLANCE, PATIENCE, TOLÉRANCE ET VIGILANCE

Multipliez les habitudes et les rituels ; ils sont rassurants car ils n’obligent pas le chien à s’adapter en permanence.

Pensez que les absences, les séparations, les changements de vie, etc, sont vécus plus difficilement.

Respectez ses temps de sommeil et son besoin d’isolement.

Réaménagez plus confortablement son lieu de couchage pour un repos réparateur dans un endroit calme.

Protégez-le des bruits et de l’agitation qui sont facteurs de stress.

Soyez plus respectueux dans les contacts : il peut ne plus supporter certains soins ni même certains touchers.

Ne limitez pas le nombre de sorties, mais privilégiez des terrains plats, adaptez-vous à son allure et raccourcissez éventuellement la durée de la promenade en fonction de ses capacités locomotrices et cardio-respiratoires, ne le laissez pas s’éloigner de trop (il pourrait ne plus vous voir ou vous entendre).

Tenez compte des conditions climatiques : l’humidité (qui éveille les douleurs d’arthrose), le froid et la chaleur (qui peuvent surmener l’organisme).

Aidez-le à monter et descendre les escaliers qui sont à éviter dans la mesure du possible.

Faites preuve de patience : il n’est plus aussi réactif, tant dans ses mouvements et déplacements que dans ses réponses à vos demandes (la vieillesse implique une détérioration des capacités cognitives), tolérez également qu’il n’obéisse plus aussi bien.

Soyez bien conscients que ses éliminations dans l’habitat ne sont pas voulues : n’y réagissez pas et nettoyez en son absence. Des couches spéciales pour chiens peuvent permettre qu’il ne se couche pas dedans. Ne réduisez pas son eau pour qu’il urine moins.

Restez bienveillants : ne le bousculez pas pour qu’il aille plus vite (même si vous êtes pressé), ne vous énervez pas de ses temps prolongés de réaction.

Proposez-lui des jeux qui le fassent chercher, réfléchir. Le jeu joue un rôle très bénéfique pour entretenir la motivation et les fonctions cognitives.

Offrez-lui toute votre affection par des sollicitations fréquentes auxquelles il sera libre de répondre ou pas.

Cet article est la suite de l’article “1- Un chien vieillissant - Que vit-il ?”
http://comportementaliste-regarddechien.agence-presse.net/2013/05/18/le-chien-vieillissant-1/

Katya Barbéry - Regard de chien
Comportementaliste, spécialiste de la relation homme/chien
http://regarddechien.com/


  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>